Bienvenue
Où : Inverness City (Scotland) Quand : Année 2017. Qui : Étudiants, professeurs, personnel et sorciers venus de tous horizons. Le Comment du Pourquoi : Après avoir terminé leurs études à Poudlard, certains sorciers ne s’arrêtent pas là. Soit parce qu'ils n'ont pas envie d'entrer dans la vie active (tout de suite), soit parce que leurs parents souhaitent les voir continuer leurs études. Les cours sont donc encore loin d’être terminés, certes, mais heureusement pour vous petits veinards, l’ambiance n’est plus du tout la même qu'a Poudlard. Débauches, folies, beuveries, sorts à gogo, kiss à tire-larigot, le monde des jeunes sorciers n’a jamais été aussi rock’n’roll ! ♥
Liens utiles
Informations
Hungcalf est sur Topic'it ! Toi aussi, télécharge l'application mobile gratuite (iOS et Android) qui te permettra de consulter et participer à ton forum de façon simple et conviviale. Pour ce faire, rdv sur https://topicit.net/fr
C'est avec grand plaisir que nous accueillons Cordelia Warrington et Malcom MacNaughton / Sullivan Phelps dans le staff ! Nous tenons également à remercier tous ceux d'entre vous qui ont postulé, ça fait chaud au cœur ! *--* Merci de vouloir vous investir autant sur Hungcalf ! ♥
Cours
MÉTAMORPHOSE (1)
THÉÂTRE (1)
DCFM (1)
ASTRONOMIE (1)
SPM (1)
POTIONS (1)
Sorcière-Hebdo
Grace
de Launay

Profil
Othello
Lovingblow

Profil
Revenir en haut Aller en bas

le forum est en construction ♥

Partagez | .
 

 nightcall (billy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: nightcall (billy)   Ven 14 Aoû - 12:15

Rien. Ava ne trouve rien. Le néant absolu. Plus elle cherche, plus elle désespère. Comme à chaque fois, il commence à se faire tard. Et comme à chaque fois, elle ne parviendra pas à trouver le sommeil. Son corps est peut-être fatigué, son esprit n’a de cesse de cogiter. Et ça te remue ciel et terre pour trouver une explication logique ; et c’est bien forcé de constater que ça ne mène à rien du tout bordel. Si elle continue de chercher, elle va craquer. Mais si elle ne cherche pas, elle est foutue. Tu parles d’un choix. Exaspérée, énervée, elle ferme son ordinateur portable dans un soupir de frustration. Ca ne va plus. Ca fait des semaines que ça ne va plus. Alex et Nate, eux, sont couchés. Ils dorment. Rectification : ils sont sensés dormir. Si le plus jeune a sûrement cédé face à la fatigue, le plus âgé doit certainement avoir lancé une énième partie de counter strike sur son ordinateur. Interdit aux moins de dix-huit ans qu’ils disent. Bien sûr, si Ava le surprend, elle lui dira de ne plus y jouer et d’aller se coucher comme une mère respectable le ferait. Est-ce qu’elle doit le surprendre ? Elle peut pas lui laisser un instant de répit ? Pendant lequel dans sa tête d’ado en passe d’atteindre l’âge con, il n’aura pas, durant un temps donné, la disparition de son père d’adoption ? En ce moment, Ava est obligée d’opter pour le moins pire. Et s’il faut le laisser jouer à counter strike ou à elle ne sait pas trop quoi en faisant semblant de ne pas s’en rendre compte de temps en temps, alors d’accord.

Ses gamins ne sont pas les seuls à cogiter. Ca va pas. Elle a l’impression que sa vie part en freestyle complet et elle trouve pas ça juste. En l’espace de quelques semaines, elle s’est heurtée à trop de problèmes. Billy qui refait surface sans prévenir. Ethan qui disparait. Et Ava, dans tout ça, se pose mille questions. Pourquoi est-ce qu’il est là ? Pourquoi est-ce qu’il est parti ? Quelle influence est-ce qu’il va avoir sur sa nouvelle vie ? Est-ce qu’il va finir par réapparaitre ? Est-ce qu’il doit disparaitre à nouveau ? Ca s’embrouille trop dans sa tête. Ava s’allume une cigarette. Elle a fait une connerie. C’est vrai quoi, elle aurait jamais du regarder dans l’annuaire. Allez, qu’elle s’était dit. Des Billy Carter, il doit y en avoir des centaines, qu’elle s’était dit. Ben non, y a que lui. En tout cas, elle n’a trouvé qu’un seul numéro et quelque chose lui dit qu’elle tombera sur lui si elle l’appelle. Elle a voulu essayer, juste pour voir. Jusqu’ici, elle n’a pas franchi le cap. Mais ce soir, ça va pas.

Alors elle se voit prendre le téléphone en crachant sa fumée. Elle se voit hésiter quelques secondes. Et puis oh, elle lui doit bien ça quand même. C’est elle qui l’a quitté. C’est elle qui a reconstruit sa vie pendant qu’il croupissait en taule. Attend : quoi ? C’était son droit. Elle a eu un choix à faire, et elle a choisi Alex et Nate. Elle a eu raison. Oui, sauf que Billy lui, il sait pas. Elle ne l’appellera pas pour se donner bonne conscience. A la base, celui qui a merdé, c’est lui. Et puis Billy, c’est terminé. Il fait partie de son passé et pour rappel, elle a tout fait pour mettre la distance la plus importante possible entre la Ava d’avant et la Ava d’aujourd’hui.

Peut-être, mais elle compose le numéro de téléphone. Peut-être, mais elle amène son portable à son oreille et va se poser sur son balcon. Ca sonne. Ca sonne, ça sonne et ça sonne encore. Ca parait durer une éternité. Elle sait même pas pourquoi elle fait ça. Ca va pas. Pourquoi elle appelle Billy si ça va pas ? Elle préfère se dire qu’elle n’en sait foutrement rien. « Allo ? » Merde, qu’elle a envie de lâcher. C’est bien son numéro, celui qu’elle a trouvé. Sa voix, elle la reconnaitrait entre mille. Quelques semaines plus tôt, ils se sont vus, et autant dire que ça a mal fini. Dans tous les sens du terme : ils se sont disputés, elle l’a rejeté et surtout, ça lui a trop rappelé le passé. Alors quoi ? C’est au passé qu’elle se raccroche quand ça va mal ? Histoire d’aller encore plus mal ? « Salut, » qu’elle répond simplement. Elle sait très bien qu’il l’a reconnue, mais elle annonce quand même : « C’est moi, Ava. » Sûrement inutile de le préciser.

Elle soupire. Elle se sent con, là, tout de suite. Son mari a disparu, ses enfants ne vont pas bien, elle est incapable de résoudre ses problèmes et elle en invite un autre dans sa vie. L’initial. Billy. Pourtant, à une époque, Billy, c’était sa lumière dans la nuit. Trop de temps a passé, c’est terminé maintenant. Ses lumières, ce sont Alex, Nate et Ethan. Pas lui. Elle doit raccrocher. « Qu’est-ce que tu vas faire Billy ? » Ca va pas. Ca se sent que ça va pas. Elle est fatiguée, et y a plus personne pour l’épauler. Alors elle appelle son ex qui sort de taule pour lui demander ce qu’il compte faire, parce que ça lui fout les pétoches et qu'elle va devoir gérer. Elle peut plus faire comme s'il était pas là. C’est pas le moment de réapparaitre Billy. T’aurais du réapparaitre trois ans plus tôt, maintenant c’est trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
 

nightcall (billy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Billy Bat par Naoki Urasawa
» Billy Hatcher and the Giant Egg
» I'm giving you a nightcall, tell you how i feel. le 06/03 à 02h
» Nouveau club à Billy Montigny
» Billets pour Billy Talent au Centre Bell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whitefish :: 
CITY OF WHITEFISH & WORLD
 :: South of Los Angeles :: Habitations
-