Bienvenue
Où : Inverness City (Scotland) Quand : Année 2017. Qui : Étudiants, professeurs, personnel et sorciers venus de tous horizons. Le Comment du Pourquoi : Après avoir terminé leurs études à Poudlard, certains sorciers ne s’arrêtent pas là. Soit parce qu'ils n'ont pas envie d'entrer dans la vie active (tout de suite), soit parce que leurs parents souhaitent les voir continuer leurs études. Les cours sont donc encore loin d’être terminés, certes, mais heureusement pour vous petits veinards, l’ambiance n’est plus du tout la même qu'a Poudlard. Débauches, folies, beuveries, sorts à gogo, kiss à tire-larigot, le monde des jeunes sorciers n’a jamais été aussi rock’n’roll ! ♥
Liens utiles
Informations
Hungcalf est sur Topic'it ! Toi aussi, télécharge l'application mobile gratuite (iOS et Android) qui te permettra de consulter et participer à ton forum de façon simple et conviviale. Pour ce faire, rdv sur https://topicit.net/fr
C'est avec grand plaisir que nous accueillons Cordelia Warrington et Malcom MacNaughton / Sullivan Phelps dans le staff ! Nous tenons également à remercier tous ceux d'entre vous qui ont postulé, ça fait chaud au cœur ! *--* Merci de vouloir vous investir autant sur Hungcalf ! ♥
Cours
MÉTAMORPHOSE (1)
THÉÂTRE (1)
DCFM (1)
ASTRONOMIE (1)
SPM (1)
POTIONS (1)
Sorcière-Hebdo
Grace
de Launay

Profil
Othello
Lovingblow

Profil
Revenir en haut Aller en bas

le forum est en construction ♥

Partagez | .
 

 We need to do for them. Maybe for us. [AVA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: We need to do for them. Maybe for us. [AVA]   Lun 24 Aoû - 0:48



We need to do for them.
Maybe for us.

Ava avait du caractère. Assez pour lui tenir tête. Trop pour qu’il puisse faire l’impasse sur l’air renfrogné qui accompagnait ses visites. Jezebel l’avait pourtant prévenu, ajoutant ce détail comme un élément pouvant faire pencher la balance. Un élément lui donnant le choix là où il n’y en avait pas. Elle s’était appliquée à lui refourguer cette affaire les yeux suppliants, calculant ses mots et ses sourires dans une parade qu’il faisait mine de ne pas voir. Ce service rendu en vaudrait un autre. Il était également la preuve d’une loyauté n’ayant pas lieu d’être. Il ne pouvait pas réellement le qualifier de fardeau. Ce genre d’histoires, il les adorait. Elles étaient les pages blanches d’un livre qui ne serait jamais publié. Un livre écrit au son crissant des surligneurs sur des pages de dossiers jaunies. Et ça, Jezebel l’avait vite compris.

Ce qui avait été omis lorsqu’il accepta ce contrat, était qu’Ava serait livrée avec. Il n’avait pas eu le temps d’accepter sa présence, comprenant rapidement qu’il lui serait impossible de l’éloigner du dossier. Elle avait des notions la rendant experte en disparitions, mais l’alliance aveuglant parfois son jugement. Alors qu’il se mettait doucement à apprécier l’enquêtrice, il se voyait détester la femme mariée. Celle réagissant avec trop d’émotions, l’arrêtant sur certaines pistes comme si la vérité ne serait qu’une version arrangée de ce qui s’était réellement passé. Il savait son propre jugement altéré par sa capacité à l’accepter entièrement sur cette enquête. Il connaissait les efforts qu’elle se devait de faire pour la mener comme elle pouvait mener les autres. Mais il continuait de la blâmer, parce qu’il détestait voir resurgir ces sentiments intériorisés alors que lui-même leur interdisait d’exister.

Garé devant chez elle, il se mit à hésiter. Leur dernière soirée ensemble remontait à plusieurs jours maintenant. Elle n’avait existé que pour la formalité, aucun n’ayant d’information à apporter. Terrence se demandait si certains prétextes qu’elle lui avait servis pour se replonger sur la disparition de son mari n’étaient pas feints par un besoin plus sombre. Celui de ne pas rester les bras croisés chez elle à défaire et refaire une journée qui s’éloignait un peu plus à chaque aurore. Les détails qu’elle se remémorait semblaient de plus en plus calqués sur les mots rédigés à cet effet. Si bien qu’il se sentait lui-même impuissant, l’accompagnant dans ses réflexions avec moins de convictions.

Il était plus d’une heure du matin lorsqu’il se décida à sortir de sa voiture. L’idée de la réveiller lui avait effleuré l’esprit. Comme celle de la prévenir avant de débarquer chez elle. Mais comme beaucoup d’idées jetées en l’air, elles n’avaient plus eues leurs places alors qu’il se décidait à venir la voir. La seule forme de conscience qu’il sembla avoir ce soir-là, fût celle de frapper à la porte pour éviter d’éveiller ses enfants avec la sonnette. Un geste qu’il imaginait pouvoir leur rendre service à eux deux, lui n’ayant pas la patience de supporter d’autres présences lorsqu’il se plongeait dans ses recherches.

« Salut. »

Il lui sourit rapidement, entrant avant même d’y avoir été invité. Les dossiers qu’il tenait dans sa main s’agitèrent devant le nez d’Ava comme un appât qu’elle ne pourrait ignorer.

« J’ai pensé qu’on pourrait revoir ça tous les deux. »

Eternellement le même recommencement. La dernière journée d’Ethan Reed avait été analysée tellement de fois qu’il avait parfois l’impression de l’avoir vécue comme un souvenir lui appartenant. Il repensait à son dernier repas, sans même savoir ce qu’il avait pu manger ce jour-là. Ava elle, devait s’en souvenir. Parce que cette journée était une des dernières pour elle aussi.

« Il y’avait quelques détails qui me paraissaient exploitables la dernière fois. J’ai tenté de me pencher dessus mais je me suis dit que tu voudrais qu’on le fasse ensemble. »

Elle était là, la limite à ses reproches. Malgré eux, il savait qu'il ne pourrait résoudre cette affaire sans elle.
Revenir en haut Aller en bas
 

We need to do for them. Maybe for us. [AVA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Whitefish :: 
CITY OF WHITEFISH & WORLD
 :: South of Los Angeles :: Habitations
-