Bienvenue
Où : Inverness City (Scotland) Quand : Année 2017. Qui : Étudiants, professeurs, personnel et sorciers venus de tous horizons. Le Comment du Pourquoi : Après avoir terminé leurs études à Poudlard, certains sorciers ne s’arrêtent pas là. Soit parce qu'ils n'ont pas envie d'entrer dans la vie active (tout de suite), soit parce que leurs parents souhaitent les voir continuer leurs études. Les cours sont donc encore loin d’être terminés, certes, mais heureusement pour vous petits veinards, l’ambiance n’est plus du tout la même qu'a Poudlard. Débauches, folies, beuveries, sorts à gogo, kiss à tire-larigot, le monde des jeunes sorciers n’a jamais été aussi rock’n’roll ! ♥
Liens utiles
Informations
Hungcalf est sur Topic'it ! Toi aussi, télécharge l'application mobile gratuite (iOS et Android) qui te permettra de consulter et participer à ton forum de façon simple et conviviale. Pour ce faire, rdv sur https://topicit.net/fr
C'est avec grand plaisir que nous accueillons Cordelia Warrington et Malcom MacNaughton / Sullivan Phelps dans le staff ! Nous tenons également à remercier tous ceux d'entre vous qui ont postulé, ça fait chaud au cœur ! *--* Merci de vouloir vous investir autant sur Hungcalf ! ♥
Cours
MÉTAMORPHOSE (1)
THÉÂTRE (1)
DCFM (1)
ASTRONOMIE (1)
SPM (1)
POTIONS (1)
Sorcière-Hebdo
Grace
de Launay

Profil
Othello
Lovingblow

Profil
Revenir en haut Aller en bas

le forum est en construction ♥

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 Nouveau départ pour nouvelle vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Nouveau départ pour nouvelle vie.   Dim 14 Juin - 15:21



stephen amell
Nouveau départ pour nouvelle vie.

It's been a long day without you my friend
And I'll tell you all about it when I see you again

 

olivia wilde

Le trentenaire marche le long d'une petite allée, le visage dissimulé sous la capuche de son sweat grisâtre. Sa voiture de location, dans le sens de la marche pour prévoir à toutes les éventualités,  bloque l'unique passage. Des néons s'allument à son approche, écartant la noirceur de la nuit pour un court instant. S'il connait l'homme habitant les lieux, il ignore la situation dans laquelle il peut se trouver. Le contact de la crosse de son glock dans la poche de son haut est donc réconfortant. C'est le pas léger et la main sur son arme qu'il approche tout d'abord du garage. Les rideaux métalliques sont tirés, les volets rabattus. N'ayant aucun moyen de voir à l'intérieur, l'ex-taulard se contente de poser son oreille contre la paroi en fer afin d'écouter. Mais pas le moindre bruit ne parvient jusqu'à lui. Le silence est pesant pour Aaron qui redécouvre la nuit depuis sa rencontre avec le paranormal. Il était le chasseur et voilà qu'il doit reconnaitre pouvoir être la proie.

Le vétéran se dirige ensuite vers le bâtiment adjacent. Si la porte est fermée, ce n'est pas un réel problème, contrairement aux volets mécaniques dont l'ouverture provoquerait un raffut non désirable. Fouillant dans la poche arrière de son pantalon, il en sort un pistolet à aiguilles qu'il utilise pour crocheter l'entrée. Il dégaine alors son pistolet avant de pénétrer dans les locaux. L'inspection est rapide, le bureau étant de petite taille.

Il y découvre néanmoins un passage afin de rejoindre l'appartement du dessus, qu'il suit. Une chose le frappe alors. Le silence ne règne plus. De faibles murmures lui parviennent jusqu'au vestibule. Le hacker avait déjà vu son hôte à l’œuvre. Est-ce là des incantations afin de chasser une créature des Enfers ? Ou bien est-ce Billy, la victime de ce charabia ? Tout en avançant vers l'origine du son, il se questionne. Et si son intervention déconcentrait son ami ? Ne risquait-il pas une déconvenue autrement plus dérangeante ?

Malgré tout, la curiosité l'emporte. Il doit savoir. Il le faut. Sa main se resserre sur une poignée. Sa respiration se fait plus lente tandis qu'il compte dans sa tête. Un. Son arme est consacrée. Est-ce suffisant ? Deux. Pourra t-il tirer si jamais Billy n'est plus Lui ? Trois. Aaron fait irruption dans la pièce. - Oh.. Situation totalement imprévue. - Je ne te propose pas de vous rejoindre, ça deviendrait gênant.

               


Dernière édition par Aaron I. Fowler le Mar 28 Juil - 23:28, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Nouveau départ pour nouvelle vie.   Dim 21 Juin - 19:45

Elle est blonde, blonde, blonde. Elle a les yeux verts, des tâches de rousseurs plein la gueule, les épaules, et les fesses aussi sûrement. Elle a cette peau rose et douce, qui rougit vite à cause du soleil ou de l'alcool. Elle a un grand sourire, qui s'étire parfois un peu trop quand Billy dit une connerie. Elle aime bien les vieilles motos. Elle est tout un tas de choses, et surtout une nana plus que correcte pour une nuit.

Quand il la ramène chez lui, elle s'étonne de voir un paquet d'armes étalées sur la table du salon. J'croyais que t'étais garagiste, qu'elle lui dit. Je collectionne, qu'il ne trouve rien d'autre à répondre. Il voit bien dans son regard qu'elle a un doute, un instant. Peut-être le souvenir d'un reportage sur ces tarés du Sud qui se la joue KKK, et qui partent en croisade contre ceux qui osent avoir la peau plus foncée qu'eux. Il lance une plaisanterie, et le doute s'en va, comme ça. Parce que Billy a le sourire d'un gosse, et quand il rit, on ne peut que rire avec lui. Petit con qui a oublié de ranger l'équipement de sa dernière chasse.

Ils boivent un verre, un dernier, avant de filer dans la chambre. Les fringues ne sont bientôt plus que des souvenirs froissés, qui côtoient les moutons de poussière du plancher. Le lit craque quand ils s’échouent entre les draps, mais ni l'un ni l'autre ne prêtent attention aux suppliques des lattes malmenées. Ils sont trop occupés à se dévorer. Et à cause ça, Billy n'entend pas les pas qui s'égarent dans sa demeure, ni l'étranger au flingue dégainé qui rôde dans l'obscurité. Billy n'entend plus grand chose; à peine les rumeurs qui sortent des gorges enflées, et les souffles éreintés qui se heurtent avec fracas.

Et la porte qui s'ouvre à la volée. Le palpitant qui manque un battement. Les muscles qui se tétanisent. Une pensée, brève. Pas le temps d'attraper mon flingue. Une autre: est-ce que j'vais crever le cul à l'air? Il regarde la fille sous lui, paralysée, les yeux fixés sur l'inconnu qu'elle aperçoit par-dessus son épaule. Lui, dos à la porte, ne voit rien. Une seule certitude l'anime; son plan de la soirée est foutrement grillé. Il bascule sur le côté, pousse la blonde derrière son ombre; maigre tentative de protection. Un regard bleu acier. Un visage oublié. Une poignée de paroles qui achèvent de le rassurer. Bordel de merde. Il a frôlé la crise cardiaque.
________________

Après quelques excuses bancales, une paire de caleçons enfilée et une blonde évaporée, les deux mâles se retrouvent dans la cuisine, assis autour d'une tasse de café. Billy se frotte les tempes et s'allume une sèche, la gueule de travers. « T'aurais pu appeler putain. J'ai cramé trente dollars en mauvais cocktails pour me la faire. » De la nicotine dans les veines, il reprend lentement contenance. Y'a pas à dire quand même, il sait faire son entrée le Fowlers. Billy se met à rire. « Fuck bro, j'ai cru que j'allais claquer dans ce foutu lit. J'ai vu ma dernière heure sonner, j'te jure. » Il tape sa clope et avale un peu de café, un rictus aux lèvres. « Alors t'es arrivé quand ? J'pensais que ton avion ne devait débarquer que demain. Pour ta sortie de prison, j'voulais t'offrir un truc un peu plus festif qu'un café à deux heures du mat', si tu vois c'que j'veux dire. » Le rictus redevient un grand sourire. Billy n'a qu'un cerveau, et il est situé très bas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Nouveau départ pour nouvelle vie.   Mer 8 Juil - 17:18



stephen amell
Nouveau départ pour nouvelle vie.

It's been a long day without you my friend
And I'll tell you all about it when I see you again

 

olivia wilde

L'espace de quelques instants, Icare ne sait plus que faire. Sa conscience est divisée. Une part souhaite simplement tourner la tête en balbutiant des excuses, la situation étant plutôt cocasse. La seconde quant à elle, lui dicte de foutre une claque sur le cul de son ami en sortant une réplique digne d'une bonne vieille sitcom. Néanmoins, lorsque Billy se retourne en poussant sa conquête derrière lui, la suite d'expressions sur son visage termine d'achever le sérieux du vétéran, qui retient difficilement un rire. Tout en rangeant son arme, l'enquêteur quitte la pièce pour rejoindre la cuisine. Alors qu'il prend place sur une chaise, il voit dans un premier temps la belle blonde s'enfuir avec son tas de fringues dans les bras avant de voir débarquer le garagiste.

Une tasse de café et une clope plus tard, l'hôte décroche enfin un mot. « T'aurais pu appeler putain. J'ai cramé trente dollars en mauvais cocktails pour me la faire. » Aaron se contente de répondre en souriant. C'est qu'il trouve son pote mauvais, pour avoir besoin d'autant. Comme quoi, la belle gueule ne fait pas tout, il faut aussi l'talent. « Fuck bro, j'ai cru que j'allais claquer dans ce foutu lit. J'ai vu ma dernière heure sonner, j'te jure. » L'ex-taulard boit une gorgée de son breuvage avant de tirer la gueule. Cet enfoiré s'est vengé, il lui a foutu Dieu sait quoi dedans. A moins qu'il soit dégueulasse de base. « Alors t'es arrivé quand ? J'pensais que ton avion ne devait débarquer que demain. Pour ta sortie de prison, j'voulais t'offrir un truc un peu plus festif qu'un café à deux heures du mat', si tu vois c'que j'veux dire. »

- Je suis arrivé à l'instant. En apprenant la disparition de sa sœur cadette, l'homme avait quitté sa Louisiane natale bien plus tôt que prévu. Une fête aurait néanmoins bien aidé à le détendre. Même si celle qu'il veut réellement ne sait même pas qu'il a quitté sa prison. - Mais tu ne vas tout de même pas me faire croire que t'es incapable de dégoter un endroit sympa alors qu'il est qu'deux heures ? Il termine son café juste histoire de, puis repousse le mug. - Bordel, t'es sûr qu'c'est plus la prison ? Ce truc a le goût de l'odeur d'une salle de sport. Dit-il en se levant, riant bêtement. Il ouvre le frigo, fouille un à un les placards, pour finalement mettre la main sur un paquet de gâteaux secs. Il s'en fourre un dans la bouche, puis fixe Billy. - Quoi ? C'est quoi cette tête ? Depuis que j'suis dehors, j'ai bouffé que d'la merde. En ouvrant ton frigo, j'avais espoir que tu sois meilleur cuisiner que dragueur, mais y a que d'la bière là dedans.

               
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nouveau départ pour nouvelle vie.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nouveau départ pour nouvelle vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Whitefish :: 
CITY OF WHITEFISH & WORLD
 :: South of Los Angeles
-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet